Nos groupes de recherche 2018-06-05T15:30:46+00:00

Les groupes de recherche

Retrouver les différents projets de la FERREPSY

La FERREPSY a pour volonté de dynamiser la recherche en psychiatrie dans la région Occitanie mais aussi à l’échelle nationale.

L’association des différents établissements membres de la fédération nous permet de mener différentes études et d’en planifier régulièrement de nouvelles.

Nous mettons donc à disposition de tous, une description de nos recherches en cours ainsi que de celles à venir.

Résumé

Le recours à la contention physique est devenu un sujet d’actualité soulevant de nombreuses représentations et interrogations dans la société sur sa pertinence et son impact sur les patients.

Depuis janvier 2016, et pour la première fois dans la législation française, l’article 72 de la loi de santé encadre les mesures de contention et de chambre d’isolement en psychiatrie, avec la mise en place d’un registre recensant ces mesures dans chaque établissement de santé mentale consultable par des organismes extérieurs, tels que la Commission départementale des soins psychiatriques ou le contrôleur général des lieux de privation de liberté.
D’ailleurs, le CGLPL a dénoncé à plusieurs reprises une « utilisation de la contention mal maitrisé ».
Pour Denis ROBILLARD (mission Robiliard), la contention et l’isolement doivent rester des solutions de dernier recours.

Il est souvent fait référence à une « recrudescence » de la contention et une disparité des pratiques.

A ce jour, il n’existe pas de données scientifiques rigoureuses sur la pratique et la mise en œuvre de la contention en France contrairement aux Pays Anglo-saxons. Dans ce contexte, l’étude va donc avoir une portée nationale.

Cette étude aura deux volets :

  • Un volet quantitatif.
  • Un volet qualitatif (portant sur le recueil du vécu des soignants).

S’agissant su volet quantitatif, l’étude a débuté le 2 novembre 2016 et le recueil des données a duré un an.

L’objectif principal de cette étude est d’objectiver la réalité d’utilisation des contentions physiques par le calcul de l’incidence.
Seront également étudiées les donnés socio-démographiques, clinique et diagnostique du patient exposé, ainsi que les données matérielles liées à la contention et à l’environnement lors de cette mesure.

Consultez les documents relatifs à cette étude

Résumé

Accept Voices est le nom donné à une intervention groupale pour aider les patients atteints de schizophrénie à mieux comprendre et gérer leurs hallucinations acoustico-verbales (HAV). Ce projet a été initié et élaboré par Thomas LANGLOIS, psychologue au centre hospitalier Gérard Marchant à Toulouse.

Soutenu par la FERREPSY et l’AFTCC, cette intervention groupale est soumise aujourd’hui à un processus de validation scientifique visant à évaluer sa faisabilité et son efficacité auprès des patients dans la pratique courante. Pour cela, 9 établissements de la région Occitanie, membres de la FERREPSY, participent à cette étude. 23 cliniciens (psychologues et psychiatres) ont reçu une formation à la méthode, afin de pouvoir la dispenser auprès de leur patient dans leur service de soin (clinique et hôpitaux).

Le but de cette recherche est de mesurer les effets de ce type d’intervention groupale sur les HAV des patients souffrant de schizophrénie, et de contribuer au développement de nouvelles pratiques non-médicamenteuses pour la prise en charge des hallucinations auditives en psychiatrie.

Consultez les documents relatifs à cette étude

Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir de plus amples informations

Contactez-nous